L'UJPDG CHINE EXAMINE LA DECLARATION DE POLITIQUE GENERALE DU PREMIER MINISTRE NDONG SIMA

Publié le par pdgchine.over-blog.org

Raymond Ndong Sima a obtenu le vote de confiance des honorables députés.

                                                                                    zico

                                                                              Le Délégué UJPDG CHINE

 

                      Qu'est-ce qu'un discours de Déclaration de Politique Générale ?

 

Le discours de politique générale est une tradition de la Ve République en France. Dès sa prise de fonction, le Premier ministre doit faire un discours présentant les grandes lignes de la politique de son gouvernement. Ce discours de politique générale n'est pas une obligation inscrite dans la constitution en France, il est simplement spécifié que le Premier ministre doit engager la responsabilité de son gouvernement par un vote d'approbation des députés sur son programme ou "éventuellement sur une déclaration de politique générale’’. En réalité, presque tous les Premiers ministres de la Ve République ont prononcé un discours de politique générale, cet exercice ayant valeur de symbole. Par ce discours, le Premier ministre imprime un style et doit se poser en chef de la majorité parlementaire.

Au Gabon la Déclaration de politique générale du Premier ministre à l'Assemblée nationale est régie par l’article 28a de la loi fondamentale

 

Le nouveau Premier Ministre a l’honneur de servir notre pays sous l’autorité du Président de la République en s’appuyant sur une majorité qui vient de lui accorder sa confiance. Le Président de la République lui a chargé de diriger le nouveau gouvernement d’après Elections Législatives. C’est un gouvernement d’action qui a un mandat dont l’action est de mettre en œuvre l’engagement de 2009 de bâtir un Gabon moderne.


Cette question de confiance s’inscrit au cœur de ce mandat. Il ne s’agit pas d’improviser un chemin insolite. Il s’agit de tenir ensemble un cap ! « On ne va pas au vrai par une route oblique », écrivait Victor HUGO.!

 

Le Premier Ministre, Raymond Ndong Sima qui a défendu ce jeudi à l’Assemblée Nationale la politique générale du gouvernement des " missions ",  qu'il dirige depuis le 29 février dernier, a obtenu le vote de confiance des députés en vue d’exécuter en toute sérénité le programme d’action du Chef de l’Etat l'"Avenir en confiance".

 

Sur 113 votants, le Chef du Gouvernement a obtenu 110 voix, deux (2) contre et une (1) seule abstention.


L’exercice du jour est conforme à « la constitution qui dit que 45 jours après sa nomination, le Premier ministre doit passer devant l’Assemblée Nationale pour faire sa déclaration de politique générale. »

 

Les grands axes de la déclaration de la politique générale du gouvernement auxquels ont adhéré les députés tournent autour des priorités fondamentales de développement  que sont : le développement durable, l’agriculture, la route, la santé, l’éducation, l’adduction d’eau, l’électricité, l’offre en produits alimentaires, l’organisation et du fonctionnement de l’Etat ainsi que du respect des règles de vie commune ,  de notre système productif source de création de richesses entre autres.

 

Pour relever ces défis, le Premier-Ministre envisage dans les prochains jours, conformément aux instructions du Président de la République un vaste programme de consultation nationale avec toutes les composantes du pays pour recenser les difficultés et recueillir les appréciations et suggestions pouvant remédier aux dysfonctionnements observés.

 

Militant du parti au pouvoir (PDG) majoritaire à l’Assemblée Nationale avec plus de 100 députés sur 120, Raymond Ndong Sima a été nommé Premier Ministre du Gabon le 28 février dernier par le président Ali Bongo Ondimba.

 

En tenant bon sur les réformes, le Gouvernement veux réaffirmer l’autorité de l’État et la légitimité du Parlement. Et ce faisant, le Premier Ministre a clarifié les conditions d'un dialogue social responsable. Après le temps des désaccords, le temps du dialogue pragmatique est revenu.

 

Le développement durable constitue, lui aussi, un instrument de notre croissance. Les engagements du Grenelle de l’environnement seront intégralement respectés. L’écologie créatrice et non pas l’écologie punitive, cette écologie créatrice est une source d’emplois ! C’est le vecteur des technologies de demain ! C’est la marque d’une société qui sait valoriser ses ressources et qui ne gâche pas son patrimoine, et ce faisant, c’est un gage supplémentaire de l’attractivité de notre territoire.

 

Le Premier Ministre a parlé de la jeunesse et de sa peur de l’avenir. Dissiper cette peur, c’est d’abord alléger le fardeau de la dette qui pèse au-dessus de chaque berceau.
Il a rappelé que la République ne baisse pas ses prétentions en matière d’éducation, de formation et de culture.

 

Pour le Premier Ministre, les temps changent, les générations passent, mais dans ce Palais Léon MBA, une voix persiste : c’est celle de l’unité de la nation. D’une nation qui s’est progressivement organisée autour de territoires, d’un Etat, pour devenir ce qu’est le Gabon d’aujourd’hui : un point ardent dans la géographie de l’Afrique et du monde. Renoncer, douter, serait se parjurer devant l’Histoire. Ce serait laisser le terrain libre à tous ceux qui avancent des idées fausses et des fausses pistes, ces mirages désastreux que sont le partage du travail, la retraite le plus tôt possible, l’endettement sans fin, la diabolisation du capital, le protectionnisme.


Cesser d’avancer, ce serait oublier ce que nous avons fait et ce qu’il nous reste à faire. Notre marche n'est pas finie.

 

Pour le Premier Ministre, nous devons pouvoir regarder nos concitoyens dans les yeux, parce que nous avons été fidèles à nos engagements. Nous devons les convaincre que le courage des réformes est plus protecteur que la quiétude de l'inaction. Nous devons être plus crédibles que nos détracteurs et cela exige droiture, solidité et unité.

 

Le Premier Ministre en sollicitant la confiance des honorables députés a précisé que cette demande n’est pas une marque d’allégeance. Elle est la marque de notre fidélité, la marque de notre volonté, elle est la marque résolue de ceux qui, jusqu’au terme de leur mandat, agissent pour l’espérance et pour le Gabon.

 

Le Délégué Fédéral UJPDG CHINE

ETOUGHE FAM ELLA Zico Stéphano

Publié dans Activites PDG Chine

Commenter cet article

mihin's 23/04/2012 13:07

Mr ETOUGHE,
je voudrais seulement vous rappeler qu' on est plus jeune à 51ans. Vous AVEZ LA BOUILLE D' UN SOULARD.