Le Ministre Alexandre Barro Chambrier Initie le Sémininaire sur le Renforcement des Capacités des Militants

Publié le par pdgchine.over-blog.org

Initié par le membre du Bureau politique et membre du Gouvernement, M. Hugues Alexandre Barro Chambrier, le séminaire de renforcement des capacités des militants du quatrième arrondissement de la commune de Libreville a drainé plusieurs centaines de participants dans l’amphithéâtre du Complexe Basile Ondimba à Oloumi.

                                           1258996752-barro.jpg

Parmi les hauts cadres du Parti présents à ces assises inédites il y avait les membres du Bureau politiques Roger Assoughé Minkang et Claude Dames Ozimo, le membre du Gouvernement Ernest Walker Onewin. La seule absence remarquée étant celle du membre du Bureau politique Jules Marius Ogouébandja occupé par des obligations régaliennes.

Durant près de deux heures d’horloge les conférenciers Flavien Enongoué, Maître-assistant de Philosophie politique à l’Université Omar Bongo et Pierre Parfait Gondjout, membre du Conseil national du PDG, ont entretenu l’assistance respectivement sur “Qu’est-ce que le militant“ et “Le militant et l’éthique de la responsabilité dans la mise en œuvre du concept de l’émergence“.

Deux communications qui devraient, à l’évidence, permettre aux participants, d’une part, de s’approprier les valeurs fondamentales du programme politique « L’avenir en confiance » dont les grandes lignes s’apprécient déjà aisément à travers les grands chantiers initiés par le Président de la République, S.E.M. Ali Bongo Ondimba, sur les plans sociétal, des infrastructures routières et sportives, la restructuration de l’Etat et la relance de la croissance économique du pays.

Et d’autre part, de les outiller pour une meilleure adaptation aux changements du biotope politique actuel en vue de préparer les victoires électorales à venir.

Le premier intervenant, a instruit l’auditoire sur l’approche définitionnelle du terme militant dont la source étymologique est le terme latin militare (faire son service militaire) devenu aujourd’hui militer qui renvoie au fait d’avoir « une attitude combative pour faire triompher une cause ». Pour dire que le militant est en quelque sorte un militaire. Dans le sens politique du terme.

Le militant est de ce fait astreint à un devoir de fidélité subjective vis-à-vis du parti auquel il a adhéré formellement et librement à la faveur d’une fiche d’adhésion. M. Enongoué s’est attelé, pendant son exposé, à affuter l’attitude conquérante des militants pour le triomphe des idéaux du PDG, à les rendre plus mobilisateurs et véritables soldats. Pour sa part, le membre du Conseil national Pierre Parfait Gondjout, qui a édifié les séminaristes sur le thème :

“Le militant et l’éthique de la responsabilité dans la mise en œuvre du concept de l’émergence“, a axé son exposé sur deux parties. A savoir : « L’éthique de la responsabilité du militant dans la mise en œuvre du concept de l’émergence » et « Des droits et des obligations du militant au sein du Parti ».
S’agissant de la première partie, l’orateur estime que « L’avenir en confiance » prôné par le Distingué Camarade Président Ali Bongo Ondimba, doit impliquer chacun et tous pour tirer le navire Gabon dans la même direction, selon le rythme (programmation des chantiers) et la manière (déontologie de la bonne gouvernance) précisés à chacun.

En outre, se fondant sur les statuts et le règlement intérieur adoptés par le 10è Congrès extraordinaire du Parti, le membre du Conseil national s’est appesanti sur certains principes clés qui balisent les qualités et les devoirs du militant.

Il a notamment évoqué les obligations d’être sincères et honnêtes envers le Parti, cultiver l’amour de la Patrie, se conformer à la loi et respecter l’ordre public et la morale sociale, respecter et sauvegarder les biens publics, préserver la cohésion et l’unité nationales ainsi que la cohésion et l’unité du Parti, promouvoir la solidarité et l’entraide au sein du Parti, remplir consciencieusement leurs fonctions, œuvrer pour le maintien de la paix et la consolidation de la démocratie et enfin privilégier l’intérêt général.

A l’issue de ces deux communications, une motion de soutien des militants du 4è arrondissement au Distingué Camarade Président Ali Bongo Ondimba a été lue.

Dans le même temps des encouragements ont été adressés aux membres du Bureau politique et au Comité d’organisation piloté par le Secrétaire d’arrondissement Alain Gnambault Kaka, pour honorer cette initiative qui a permis aux militants des quatre fédérations de se retrouver dans la convivialité et d’échanger des idées sur des thèmes aussi porteurs que ceux débattus par ces brillants conférenciers.

P.Olélé

Commenter cet article